Aveyron : mes cinq sites favoris

L’Aveyron célèbre pour ses paysages sauvages et ses villages pittoresques est un joyau caché pour ceux qui cherchent à échapper à la vie citadine et à se reconnecter avec la nature. Entre montagnes, rivières et forêts, l’Aveyron offre une grande variété de paysages pour les promeneurs et les photographes. Les lumières changeantes, les couleurs et les textures des différents paysages sont autant d’opportunités de capturer des images uniques. Dans cet article, je vous partage des souvenirs d’enfance, des anecdotes et les descriptifs des cinq endroits que je préfère dans la région et où j’aime me ressourcer.

Decazeville : à la découverte du Pont Joffre à Agnac

Les bois d’Agnac de mon enfance où j’allais me promener avec mes grands-parents maternels et mes amis, mon village natal et ses quelques 300 âmes, des souvenirs plein la tête… c’est là que je me sens chez moi. Ce sont mes racines profondes qui sont ancrées en ces lieux. Un lieu important dans mes souvenirs d’enfant est le pont Joffre, qui reliait autrefois le village de Agnac à celui de Pagax et son château moyenâgeux. Le Château de Pagax qui nous intriguait, faisait travailler notre imagination et nous faisait nous inventer des histoires, est aujourd’hui en pleine reconstruction.

Aujourd’hui j’adore aller courir sur ces chemins pour mes entraînements de trail ou VTT. J’aime aussi y capturer avec mon appareil photo, les couleurs automnales où se mélangent le vert, l’orange et le jaune.

Pont Joffre à Agnac, la nature en Aveyron

A voir également :

Autour du petit village d’Agnac, vous pourrez découvrir le Bassin de Decazeville, son passé minier et métallurgique, ses nombreux musées dont celui sur la Résistance, qui me tient particulièrement à cœur.  Je vous conseille également d’aller voir le magnifique spectacle son et lumière à Flagnac « Hier, un village ».

Point photo :

Optique Nikon Z 24-70 mm.

Le Plateau volcanique de l’Aubrac

L’immense Plateau de l’Aubrac s’étale sur trois départements : l’Aveyron, le Cantal et la Lozère et sur trois anciennes régions : le Midi-Pyrénées, l’Auvergne et le Languedoc-Roussillon. Il est traversé de part en part par le mythique GR 65, le chemin qui mène à Saint-Jacques de Compostelle. Son point culminant, le Signal de Mailhebiau se trouve à 1469 mètres d’altitude. J’adore me perdre dans ses innombrables chemins pour réaliser des photos sauvages et méditer. Suivant la saison, on se croirait tantôt en Ecosse, tantôt en Mongolie ou en Finlande. La fraîcheur des nuits estivales est un luxe que je m’offre à bord de mon fourgon, à l’heure du dérèglement climatique et de la montée des températures. Amoureux de la photo, vous y trouverez votre bonheur tout au long de l’année. Je suis tombé amoureux du village de Nasbinals où malgré une population de 500 habitants, il existe une vie sociale riche. Il fait bon se retrouver dans les bars et restaurants qui sont vivants toute l’année.

Anecdote : Le soir d’août de cette prise de vue, j’étais avec des amis photographes, nos trépieds installés, seuls au monde… Quand tout à coup nous avons vu au loin, un homme marchant d’un pas décidé. Au bout de quelques minutes il arrivait à nous. Tiré à quatre épingles, bel homme, la quarantaine… il n’avait pas l’air
franchement sympathique et heureux de nous trouver là. Après l’avoir salué pour détendre l’atmosphère et lui ai proposé de venir voir sur mon boîtier mes premiers clichés. Ils lui ont beaucoup plu et nous avons commencé à discuter. Je lui ai alors demandé s’il était le propriétaire du buron que nous photographions et il m’a dit que non, mais qu’il appartenait à un ami. C’est alors qu’il nous a expliqué qu’il y passe une semaine de retraite spirituelle sans eau ni électricité, et qu’il est… prêtre à
Paris ! Une rencontre improbable qui m’a inspiré ce titre : « Le buron du curé » !

A voir également :

Passage obligé sur le plateau, le village de Laguiole, où vous pourrez goûter à la gastronomie locale et déguster un aligot, une viande de race Aubrac, ou encore un fromage Laguiole… Vous pourrez également visiter ses nombreuses coutelleries et y faire du ski ! 
Chaque année au mois de septembre se tient la magnifique expo photos de Phot’Aubrac. Cette année, j’aurai l’honneur d’y présenter une photographie de mon voyage en Ecosse, intitulée « Planète Terre ».

Point photo :

Optique Nikon Z 14-24 mm et trépied.

La nuit à Saint-Cirq-Lapopie

La nuit a toujours été un moment privilégié pour moi. Que ce soit à bord d’un véhicule, à pied ou à vélo, c’est un temps de méditation et de contemplation qui m’est vital. Dès mon adolescence je passais des heures à me perdre dans les étoiles à rêver. Aujourd’hui j’ai la chance de pouvoir dormir où je veux avec mon fourgon et de profiter des plus beaux spots sauvages. J’aime particulièrement me retrouver dans les coins les plus isolés, mais également et paradoxalement de temps en temps, déambuler dans les ruelles de villages ou quartiers de grandes agglomérations.

 

Anecdote : Un soir de juin, je me promenais dans le magnifique village de Saint-Cirq-Lapopie et n’avais pas remarqué que c’était un soir de pleine lune. Tout à coup, levant les yeux au ciel, j’ai vu l’astre lunaire passer derrière la chapelle Sainte-Croix et créer une atmosphère mystique. Je n’ai eu que quelques secondes pour déployer mon trépied, installer mon appareil photo et shooter une seule et unique photo avant que l’édifice religieux ne sombre dans l’obscurité totale ! Cette photographie est un cadeau précieux pour moi, minimaliste et riche à la fois, invitant à l’imagination.

Photo de La nuit à Saint-Cirq-Lapopie​ avec la lune et la vue sur la croix

Conseils :

promenez-vous, explorez, écoutez, perdez-vous…

Point photo :

Optique Nikon Z 100-400 mm et trépied.

Le village de Salles-la-Source et sa cascade

Avez-vous déjà vu une cascade traverser un village ? C’est ce que vous verrez si vous passez par Salles-la-Source ! Tantôt calme et paisible comme sur cette photo prise en été, la cascade prend toute sa force à la saison des pluies où il devient impossible de passer sur la route sans terminer trempé. Cela donne lieu à de nombreuses chutes d’eau dans le village. Parmi les singularités du village, on retrouve le bruit de l’eau qui s’écoule. Particulièrement ressourçant et apaisant, je passe des heures allongé là à l’écouter.

Photo de Salles-la-Source et sa cascade

A faire :

Je conseille aux sportifs de participer au Trail des Ruthènes auquel j’ai pris part à plusieurs reprises et qui vous fait non seulement traverser ce beau village mais également découvrir la région du Vallon de Marcillac.

A voir également :

Promenez-vous sur les sentiers balisés et vous découvrirez au gré de vos promenades,
des dolmens, des grottes, des ruines, les vignes du vin de Marcillac…

Point photo :

Optique Nikon Z 24-70 mm et trépied.

Le hameau de La Vinzelle à Grand-Vabre

Ici règne le calme absolu, et pour cause : il y a 12 habitants dans le village. Surplombant la vallée du Lot il se situe entre les villages de Saint-Parthem et Grand-Vabre. Les amoureux de randonnée y trouveront de nombreux sentiers. C’est l’endroit idéal pour être au contact de la nature, pratiquer le canoë ou le kayak sur la rivière Lot

A voir également :

Si vous visitez la région en été, ne ratez sous aucun prétexte la fête de Saint-Roch (16 août) avec son
chemin de croix, ses jeux, son repas champêtre et son bal musette. Ambiance conviviale garantie !
Le magnifique village de Conques-en-Rouergue, étape mythique du GR 65 du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle est également un arrêt que je vous conseille.

Point photo :

Optique Nikon Z 24-70 mm et trépied.

Originaire de l’Aveyron, autrefois appelé Rouergue, je suis profondément enraciné dans ce coin de France. J’ai visité environ 70 pays dans le monde, mais ce n’est qu’ici que je me sens chez moi, que je reviens à chaque fois pour me mettre au vert, me ressourcer, et repartir vers de nouvelles aventures et de nouveaux projets. N’hésitez pas à me contacter si vous voulez découvrir ce département, je répondrai à vos questions avec passion et plaisir. Et si vous êtes dans la région entre le 21 et le 24 septembre 2023, retrouvez-moi à Phot’Aubrac!

00 00 00 00 00
error: Content is protected !!
Open chat
Besoin d'aide ?
Salut,
Puis-je vous aider ?